Comment les couts de production servent la compétitivité ?

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Depuis plus de 30 ans, il n’est question que de licenciement et baisse de la masse salariale pour au final, toujours pénaliser la productivité et par voie de conséquence, la compétitivité des entreprises. Espérer un résultat différent en continuant de faire les mêmes choses n’est pas le signe d’une grande vivacité d’esprit. Pour le groupe de travail METR attaché au développement des entreprises, il faut sensibiliser l’ensemble des patrons.

Selon eux:                                                                                                                                                                                                                         Les couts de production sont l’élément sur lequel il est indispensable de faire porter les efforts pour acquérir la compétitivité.

Parce que les couts de production sont composés de l’addition des frais de personnel, des achats de marchandise, des frais fixes et des frais variables(liés à l’activité) et ceci pour chaque unité produite, ils sont la pierre angulaire de la compétitivité. D’autant que ces couts de production varient en permanence dès que l’entreprise produit. Ainsi un total de 100€ de charges cumulées et une seule production le cout de revient est de 100€,mais avec 10 productions, le cout de revient est de 10€ par unité et ainsi de suite.                                                                                                                                        Donc, les couts de production doivent baisser si l’entreprise produit plus. Il est ainsi indispensable d’en tenir compte et d’utiliser La mesure économique en temps réel pour toutes nos entreprises.

Il est possible de le vérifier facilement:

Prenons l’exemple d’une entreprise qui doit réaliser des produits dont le cout de production unitaire est égal à 5,9877€ réparti ainsi: 0,332€ de frais variables; 0,8219€ de frais fixes; 4,0356€ de matières premières et 0,7977€ de frais de personnel. La concurrence propose un prix de vente 10% plus bas soit à 5,3889€ . Le patron de l’entreprise va refuser de s’aligner sur son concurrent 10% moins cher car selon le schéma actuel, il est impossible de vendre en dessous de son prix de revient, il va donc décider de licencier afin de baisser son cout de revient pour espérer être compétitif la prochaine fois. Il a simplement oublié que son cout de revient est calculé sur des moyennes, qu’il n’a pas été réactualisé en temps réel, qu’il est inadapté à l’instant présent et qu’il est certainement faux. En utilisant un système de mesures économiques en temps réel, il aurait obtenu les résultats suivants: cout de revient: 5,9877€ , cout de contribution au financement de la structure: 5,1653€. Avec cette information, le patron aurait pris le marché car, grâce à la quantité à produire, l’entreprise aurait gagné 0,2236€ par unité produite. L’activité serait restée sur le site, l’entreprise aurait embauché, amélioré son résultat et permis au marché de bénéficier d’un prix plus intéressant.

Le constat sur le terrain est édifiant, les entreprises fonctionnant avec un système de mesure en temps réel développent toute leur activité et augmentent leur bénéfice de façon spectaculaire, le plus souvent d’ environ 10000€ par an et par salarié. Dans le même temps, les couts de production baissent de 15 à 25% (selon les produits) quand on les estime en temps réel. Ce qui semble largement suffisant pour que les entreprises françaises soient compétitives et prennent de nouvelles parts de marché.

Il est évident que si  l’ensemble de l’économie fonctionne ainsi, les prix pourraient baisser dans les mêmes proportions redonnant du pouvoir d’achat au consommateur, l’activité économique serait dynamisée, les salariés contents et les actionnaires ravis de voir leur entreprise prospérer.

Travailler avec un système de mesure économique en temps réel, c’est ce que savent faire les gens de chez METR Prod.

Alors pourquoi continuer ainsi alors qu’à notre porte nous avons une réponse instantanée à toutes ces questions?

Laurent BOUIX                                                                                                                                                                                        lbouix@gmail.com                                                                                                                                                                                                      Tél: 06 80 41 50 02

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »